Remonter vers le haut

Acuminé

Terminé par une pointe rétrécie et plus ou moins allongée.

Aiguë

Terminé en pointe ou formant un angle inférieur à 90 degrés

Akène

Fruit sec, indéhiscent, contenant une seule graine et ne s'ouvrant pas (le terme « achène » est aussi utilisé).

Alterne

Se dit d’organes disposés alternativement de chaque côté d’un axe, à des hauteurs différentes, de sorte qu’ils ne sont jamais vis-à-vis l’un de l’autre.

Amaranthacées

La famille des Amaranthacées est représentée sur notre territoire surtout par le genre Amaranthus. Plusieurs amarantes sont cultivées pour leur valeur décorative dans les plates-bandes. Quelques espèces constituent une source alimentaire dans certains pays. L’ancienne famille des Chénopodiacées se classe maintenant parmi les Amaranthacées et comprend également des espèces comestibles telles que la betterave et les épinards. De plus, quelques espèces très envahissantes et très communes, entre autres, le chénopode blanc, l'une des mauvaises herbes les plus importantes dans les cultures, font partie de ce même groupe.

Les Amaranthacées sous nos climats sont des plantes herbacées, leurs fleurs sont très petites et accompagnées de 1 ou 2 bractées à leur base. Les fleurs sont unisexuées, soit mâles, soit femelles, sauf pour les chénopodes qui possèdent des fleurs parfaites, incluant étamines et pistil. Ces fleurs sont rassemblées en épis ou en petits groupes axillaires. Le fruit est un utricule qui s'ouvre ou ne s'ouvre pas à maturité, selon les espèces; c'est par une ligne de scission faisant le tour de l'utricule que s'ouvre le fruit, libérant une seule graine, du moins pour le genre Amaranthus. Chez les chénopodes, les sépales s'agrandissent et recouvrent la graine, en partie ou totalement, à maturité, mais, chez les arroches, 2 larges bractées recouvrent entièrement la graine. Les feuilles sont entières ou à marge dentée, linéaires ou largement triangulaires, ou même réduites à des écailles chez la salicorne.

Anacardiacées

Les espèces de la famille des Anacardiacées sont généralement des arbustes, parfois des plantes grimpantes ou de petits arbres. Quelques espèces tropicales comme la mangue, les noix d'acajou et les pistaches sont de la famille des Anacardiacées. Plusieurs espèces contiennent une toxine qui peut causer une dermatite grave en cas de contact. L'herbe à la puce est une espèce très vénéneuse qui, se retrouve dans divers habitats, allant des boisés aux cultures. Les endroits secs, rocailleux et bien éclairés lui sont particulièrement favorables.

Les feuilles sont composées de 3 à plus de 25 folioles; l'arbre à perruque (Cotinus) est une exception, possédant des feuilles simples. Les folioles sont entières, finement ou grossièrement dentées. Les fruits ont une apparence très variée; ils sont glabres ou pubescents, et forment de petites grappes de fruits secs, comme chez l'herbe à la puce, ou de grosses grappes compactes et pubescentes, comme chez le sumac vinaigrier.

Anthère

Partie terminale et renflée de l’étamine qui renferme les grains de pollen. L’anthère est portée par le filet.

Apex

Extrémité, opposée à la base, d’un organe ou d’un segment.

Apocynacées

Auparavant classées dans la famille des Asclépiadacées, les plantes de ce groupe font maintenant partie des Apocynacées. Quelques espèces seulement vivent sur notre territoire et l'asclépiade de Syrie est l'espèce la plus commune. La plupart des asclépiades contiennent du latex et sont toxiques pour le bétail; toutefois les chenilles du monarque (papillon) se nourrissent des feuilles de l'asclépiade de Syrie, une plante mellifère très appréciée des insectes. L'asclépiade de Syrie est une mauvaise herbe fréquente, formant des colonies importantes dans les champs et les terrains vagues.

Les fleurs des Apocynacées sont parfaites, comprenant les étamines et le pistil, et sont réunies en ombelles. Les fleurs des asclépiades sont divisées en 2 parties; la partie inférieure est formée de 5 lobes réfléchis et la partie supérieure forme une couronne. Les fruits, généralement par 2, sont des follicules allongés qui s'ouvrent à maturité et laissent s'échapper au vent les graines et les amas de soies qui les accompagnent.

Arbre

Plante ligneuse généralement à tronc unique, d'une hauteur de 2,5 m et plus, à cime ramifiée au moins dans le 1/3 supérieur du tronc.

Arbrisseau

Plante ligneuse généralement à tronc unique (non ramifié), d'une hauteur inférieure à 2,5 m, à cime ramifiée dans le 1/3 supérieur du tronc.

Arbuste

Plante ligneuse sans tige principale à ramification basilaire, généralement d'une hauteur inférieure à 1,5 m.

Arille

Expansion du funicule enveloppant plus ou moins la base de la graine.

Ascendant

Se dit d’un organe qui se relève progressivement pour se rapprocher de la verticale; se dit aussi d’un organe, d’une tige ou d’un rameau dirigé vers le haut, divergeant de 16 à 45 degrés du sommet de l’axe.

Astéracées (Composées)

Cette famille est la plus vaste du groupe des dicotylédones. On y retrouve un grand nombre d'espèces, très communes dans les champs et les villes. Plusieurs plantes de cette famille sont cultivées pour leur valeur alimentaire (le tournesol, le topinambour, la laitue, la chicorée, la camomille, etc.) ou comme plantes ornementales (les dahlias, les asters, les rudbeckies, les gaillardes, etc.). Notons qu'un bon nombre d'Astéracées sont des mauvaises herbes importantes, par exemple le pissenlit, l'herbe à poux, les chardons, etc.

Les Astéracées sont caractérisées par la disposition des fleurs en capitule. Les capitules sont constitués du regroupement de fleurs sessiles sur un même réceptacle. Les fleurs sont de 2 types, soit les fleurs tubulées « tubuliflores » et les fleurs ligulées « liguliflores », le tout donnant à l'ensemble l'apparence d'une seule fleur. Le fruit est un akène généralement surmonté d'un pappus apparaissant sous la forme d'écailles, de soies, d'arêtes ou d'une couronne. Le capitule est généralement entouré à la base par 1 à 6 séries de bractées, dont l'ensemble forme l'involucre.

Auricule

Petit appendice ou petit lobe situé à la base d’un organe.

Auriculé

Se dit d’un organe muni d’une ou de plusieurs auricules.

Axillaire

Qui se situe à l’aisselle d’un organe, le plus souvent d’une feuille ou d’une bractée.

Basilaire

Se dit d’une feuille située à la base d’un organe.

Bilabié

Se dit de l'ensemble des pétales (corolle) ou des sépales (calice) d'une fleur dont les parties partiellement soudées forment 2 lèvres distinctes.

Bipennatiséqué

Qualifie une feuille ou une fronde initialement pennatiséquée dont les segments sont à leur tour pennatiséqués.

Bractée

Petite feuille modifiée qui accompagne les fleurs.

Brassicacées (Crucifères)

La famille des Brassicacées est très importante, tant par le nombre d'espèces qu'elle regroupe que par l'importance économique de plusieurs espèces de cette famille. Certaines Brassicacées sont largement utilisées en alimentation (le canola, les choux, les radis, etc.) et à titre de condiments (les moutardes, le raifort, etc.). D'autres Brassicacées sont utilisées comme plantes ornementales (la monnaie-du-pape, la julienne des dames, etc.). La plupart des espèces de la famille des Brassicacées préfèrent les climats frais. Plusieurs espèces de cette famille sont des mauvaises herbes très fréquentes dans les cultures.

Les Brassicacées sont des plantes herbacées dont les fleurs sont parfaites, incluant étamines et pistil, et elles possèdent 4 pétales disposés en croix. Les fruits sont allongés (siliques) ou presque aussi larges que longs (silicules). Ils s'ouvrent généralement par une valve de chaque côté du fruit, libérant les graines à maturité et ne laissant que la cloison transversale qui séparait les 2 loges du fruit. Les silicules sont parfois compressées et de formes variées.

Bryophytes

Les Bryophytes sont des plantes ne possédant pas de vrai système vasculaire ou de racine, qui se reproduisent à l'aide de spores, soit les mousses, les sphaignes, les hépatiques et les anthocérotes.

Calice

Enveloppe extérieure de la fleur, presque toujours verte, formée des sépales libres ou soudés.

Cannabacées

Les Cannabacées ne comptent que 2 genres : Cannabis et Humulus. Ces plantes sont dioïques, les fleurs femelles et mâles se trouvant sur des plants différents. Le chanvre était abondamment cultivé autrefois pour sa fibre textile, pour la fabrication du papier et pour ses vertus médicinales. Les cônes femelles du houblon contiennent une résine servant à la fabrication de la bière.

Le chanvre est une plante dressée dont les feuilles sont composées de folioles rattachées en un point, comme un éventail. Les fleurs femelles du chanvre sont petites et verdâtres et les graines sont arrondies et brunâtres. Le houblon est une plante grimpante dont les feuilles sont profondément lobées. Les fleurs femelles du houblon sont accompagnées chacune d'une bractée accrescente, c'est-à-dire qui croît avec la plante, et elles sont regroupées en cônes résineux à maturité.

Cannelé

Se dit d'un organe muni de dépressions (cannelures) et de crêtes longitudinales en alternance.

Capitule

Fleurs regroupées sur un réceptacle conique ou plan, le tout simulant une seule fleur, inflorescence typique de la famille des Astéracées.

Capsule

Fruit sec s'ouvrant ou pas, généralement à plusieurs graines.

Carpelle

Pièce florale sexuée comprenant l’ovaire et les ovules, le style et le stigmate. Le carpelle peut être ou non réuni avec ceux du même verticille en un ovaire ou un pistil composé, mais formant presque toujours une cavité close contenant les ovules.

Caulinaire

Se dit d'un organe inséré sur la tige.

Cilié

Bordé de cils.

Clé d'identification

Clé assimilée à un arbre de décision où l'on doit effectuer une série de choix, selon les caractères morphologiques proposés, en commençant par les plus généraux, suivis d'autres de plus en plus spécifiques, de façon à isoler chacune des espèces.

Composé

Se dit d’une feuille possédant deux folioles ou plus, celles-ci sessiles ou pétiolulées.

Cordé

Se dit de la base d'un organe en forme de coeur.

Coriace

Se dit d’un organe plus ou moins épais et dur comme le cuir

Corolle

Partie généralement la plus apparente de la fleur; elle est formée des pétales libres ou soudés.

Corymbe

Inflorescence où les pédoncules partent de niveaux différents et s'élèvent à peu près à la même hauteur.

Crénelé

Se dit d'un organe dont la marge est bordée de dents obtuses ou arrondies.

Cryptogame vasculaire

Organismes végétaux vasculaires (ptéridophytes) qui se reproduisent à l'aide de spores, soit les prêles, les fougères et les lycopodes.

Cunéaire

En forme de coin ou de triangle renversé.

Cyme

Un des deux types fondamentaux d’inflorescence, chez qui la fleur la plus âgée est située au centre et au sommet de l’axe, les fleurs suivantes naissant sur des ramifications inférieures.

Décurrent

Se dit d'une feuille dont le limbe se prolonge sur la tige ou les rameaux.

Denté

Se dit d’un organe dont la marge est munie de dents dirigées vers l’extérieur.

Denticulé

Se dit d’un organe dont la marge présente de très petites dents dirigées vers l’extérieur.

Drupe

Fruit charnu, succulent, indéhiscent, renfermant habituellement un noyau à une seule graine.

Ellipsoïde

Se dit d’un organe en forme d’ellipsoïde, c’est-à-dire plus long que large et graduellement arrondi à ses deux extrémités. Sa longueur est généralement au moins le double de sa largeur. Le terme s’applique à des objets tridimensionnels.

Elliptique

Qualifie un organe en forme d’ellipse, c’est-à-dire élargi dans sa partie centrale et dont les deux extrémités sont graduellement arrondies. Sa longueur est généralement au moins le double de sa largeur. Le terme s’applique à des objets bidimensionnels.

Ensiforme

Se dit d’un organe en forme de lame d’épée.

Entier

Se dit d'un organe qui n'est pas divisé, ou du limbe d'une feuille dont la marge est dénuée de sinuosités.

Épi

Inflorescence où les fleurs (épillets chez les Cypéracées et les Poacées) sont portées directement (sans pédicelle) le long d'un axe simple.

Épillet

Petit épi composé d'une ou de plusieurs fleurs (fleuron); c'est l'unité florale de base de la famille des Cypéracées et des Poacées.

Étamine

Organe mâle d’une fleur, porté par le réceptacle floral et situé entre la corolle et le pistil. L’étamine comporte une partie allongée et grêle, le filet, surmontée par un élément renflé, l’anthère, qui est le lieu de production des grains de pollen.

Euphorbiacées

Les Euphorbiacées sont des plantes herbacées, arbustives ou même arborescentes dans les pays tropicaux. Le manioc, qui constitue une bonne source alimentaire dans certains pays, en fait partie. De la graine du ricin (Ricinus), on extrait une huile médicinale. Il faut toutefois faire attention, car certaines euphorbes contiennent un latex qui peut être toxique. Plusieurs espèces sont des mauvaises herbes dans les cultures et près des habitations. Quelques Euphorbiacées, utilisées comme plantes ornementales, peuvent devenir envahissantes, comme l'euphorbe cyprès.

Les Euphorbiacées de nos régions ont un port dressé ou couché, chez certaines espèces d'euphorbes. Les fleurs des euphorbes sont très petites et elles forment des involucres glanduleux (petites coupes bordées d'appendices charnus) d'où émerge l'ovaire. Quant aux pétales, ils ne sont pas vraiment développés. Chez certaines espèces comme le poinsettia, les bractées à la base de l'inflorescence se colorent de couleurs vives. Le fruit des Euphorbiacées est une capsule à 3 loges qui s'ouvre à maturité, chaque loge contenant une graine. La surface des graines est lisse ou ornementée, selon les espèces.

Faisceau

Ensemble d'organes de même nature partant d'un même point d'insertion.

Fascicule

Groupe d’organes semblables insérés par leur base en un même endroit. Désigne aussi une inflorescence en cyme, contractée, ayant l’aspect d’une touffe de fleurs pédicellées, insérées en un même point.

Filet

Partie inférieure d’une étamine, le plus souvent grêle et allongée, qui porte les anthères.

Filiforme

Se dit d’un organe extrêmement fin, comme un fil.

Foliole

Chacune des parties d'une feuille composée ressemblant à une feuille.

Fronde

Feuille des fougères, généralement composée d’un stipe et d’un limbe, parcouru d’un rachis. La plupart portent des fructifications (sores) sur la face inférieure.

Fructifère

Qui porte des fruits.

Glabre

Dépourvu de poils, s'oppose à pubescent.

Gladié

En forme de glaive.

Glanduleux

Se dit d'un organe couvert de glandes ou d'un poil muni d'une glande.

Glauque

D’une couleur imprécise, entre le bleuâtre et le verdâtre pâle.

Globuleux

De forme sphérique ou subsphérique.

Glomérule

Groupe de fleurs réunies en masses plus ou moins serrées, par exemple les fleurs de trèfle.

Glume

Bractée à la base de l'épillet chez les Poacées, qui se présente généralement par deux.

Gousse

Fruit sec, allongé, s'ouvrant par deux fentes.

Grappe

Inflorescence formée d'un axe principal allongé portant des branches latérales, terminées par des fleurs (par des épillets chez les Poacées).

Hampe

Pédoncule partant de la base de la plante et portant une ou plusieurs fleurs.

Hirsute

Garni de poils droits et un peu raides.

Imbriqué

Se dit d'organes qui se chevauchent partiellement.

Indusie

Chez les fougères, fine membrane couvrant les sores.

Inflorescence

Mode de regroupement des fleurs d'une plante.

Involucre

Ensemble des bractées insérées en un ou plusieurs verticilles qui sous-tendent une fleur ou une inflorescence.

Lamiacées (Labiées)

Cette famille regroupe un nombre important d'espèces qui se sont naturalisées dans nos régions. Le feuillage des Lamiacées possède souvent une odeur particulière. Plusieurs espèces de Lamiacées sont utilisées comme fines herbes, dont le thym, l'origan, la menthe, etc. Le lamier, la monarde, l'ajuga et le coléus sont des espèces ornementales. Plusieurs Lamiacées sont des mauvaises herbes fréquentes, par exemple la brunelle vulgaire dans les gazons, l'épiaire des marais, dans les endroits humides, et l'ortie royale, dans les cultures.

Les Lamiacées sont des plantes herbacées et, leur tige est carrée; certaines espèces sont dressées, d'autres, couchées. Les fleurs sont parfaites, renfermant étamines et pistil. La corolle est généralement bilabiée; quant au calice, il est soudé en un tube terminé par 5 lobes et il contient 4 graines lorsque la plante est à maturité.

Lancéolé

En forme de lance, atténué aux deux bouts, plus longuement au sommet.

Ligule

Petit organe qui se trouve au sommet de la gaine des feuilles de Poacées, membraneux ou constitué de cils.

Limbe

Partie principale d'une feuille, le plus souvent plane et large.

Linéaire

Se dit d’une feuille ou d’un autre organe allongé et uniformément étroit sur toute sa longueur.

Lobé

Divisé en lobes.

Lycopodes

Plantes vivaces, à tige grèle couverte de feuilles uninervées toujours vertes, à racines se divisant en 2 (dichotomiques) et se reproduisant à l'aide de spores.

Lyré

Se dit d’une feuille pennatifide ou pennatiséquée dont le lobe terminal est bien plus développé que les latéraux.

Maculé

Se dit d'un organe qui est plus ou moins recouvert de taches de couleur différente de la couleur principale.

Malvacées

Les Malvacées que l'on retrouve sur notre territoire ont été introduites volontairement ou accidentellement. Plusieurs espèces sont des plantes appréciées pour leurs qualités ornementales dont les Hibiscus, les Lavatera et les Althea, ou pour leurs effets médicinaux, comme la guimauve officinale. L'espèce ayant la plus grande importance économique est le coton (Gossypium). Quelques espèces de Malvacées sont des mauvaises herbes; parmi celles-ci, l'abutilon est la plus nuisible, causant de fortes infestations dans le maïs et le soya.

Les Malvacées de notre territoire sont des plantes herbacées, à tige dressée, parfois couchée. Les fleurs sont parfaites, incluant de nombreuses étamines et un pistil. Elles sont généralement grandes et possèdent 5 pétales blancs ou colorés de pourpre, de rose et de jaune. Quant aux fruits, ils sont constitués d'un ensemble de pièces disposées en couronne, chacune contenant une seule graine ou plusieurs graines, comme dans le cas de l'abutilon.

Marge

Rebord d’une feuille ou d’un organe plat.

Mucron

Petite pointe raide qui termine une feuille ou un autre organe.

Nervé

Se dit d’un organe muni de nervures, correspondant à des faisceaux vasculaires qui constituent la charpente du limbe d’une feuille.

Oblancéolé

De la forme d'une lance, plus large près de l'apex.

Oblong

De forme plus longue que large, avec les côtés presque parallèles.

Obové

En forme d’œuf, avec la partie élargie en haut. S’applique à un organe bidimensionnel.

Ochréa

Gaine membraneuse soudée à la base de chaque pétiole et entourant complètement la tige des Polygonacées.

Ombelle

Inflorescence où les pédoncules partent d'un même point et s'élèvent à peu près à la même hauteur.

Orbiculaire

De forme circulaire.

Ové

En forme d’œuf, avec la partie élargie à la base. S’applique à un organe bidimensionnel.

Ovoïde

Se dit d'un organe qui a la forme d'un œuf vu en 3 dimensions, plus large près de la base.

Palmatilobé

Feuille palmée dont les sinus atteignent environ le 1/3 du demi-limbe.

Panaché

Se dit d’une feuille présentant des taches ou des lignes blanches.

Panicule

Inflorescence composée d'un axe principal (plus ou moins long) terminé par des fleurs et des branches latérales, elles aussi terminées par des fleurs.

Pédoncule

Tige ou support d'une fleur ou d'un fruit.

Pédonculé

Se dit d’une fleur ou d’un fruit porté par un pédoncule.

Pelté

Se dit d’un organe (feuille, indusie, etc.) plus ou moins orbiculaire et fixé par le centre.

Pennatifide

Qualifie une feuille ou une fronde dont les sinus atteignent la moitié de chaque demi-limbe. On dit aussi pinnatifide.

Pennatiséqué

Qualifie une feuille ou une fronde dont les sinus atteignent tout-à-fait ou presque la nervure centrale ou le rachis. On dit aussi pinnatiséqué.

Penné

Ee dit d’une feuille ou d’une fronde dont les folioles ou les segments sont disposés de chaque côté du rachis commun, comme les barbes d’une plume.

Penne

Désigne le segment primaire des frondes de fougères.

Périanthe

Ensemble des pièces florales constituant le calice et la corolle, formant la partie stérile de la fleur.

Pétales

Pièces supérieures de la fleur, elles sont habituellement colorées.

Pétiole

Partie de la feuille qui réunit le limbe à la tige ou au rameau.

Pétiolé

Se dit d’une feuille munie d’un pétiole.

Phanérogame

Plante qui possède des étamines et des pistils développés, se reproduisant par graines (à l'opposé de cryptogame).

Pinnule

Désigne le segment secondaire des frondes de fougères.

Pistil

Partie femelle de la fleur constituée par le(s) carpelle(s).

Pistillé

Se dit de la fleur femelle, possédant un ou des pistils, mais pas d’étamines.

Plante herbacée

Plante qui est dépourvue de tissus ligneux dans sa tige et ses ramifications, et dont les parties hors du sol disparaissent généralement durant l'hiver ou la saison suivante.

Plante ligneuse

Plante qui produit du bois par sa tige et ses branches, et dont les parties hors du sol persistent durant l'hiver.

Plantule

Jeune plante provenant de la germination d'une graine.

Poacées (Graminées)

Cette famille est l'une des plus importantes de la flore, car elle regroupe un très grand nombre d'espèces réparties dans de nombreux genres. L'importance économique de cette famille est également très considérable parce qu'on y retrouve la plupart des céréales (le blé, le riz, le maïs, le millet, etc.) qui sont à la base de l'alimentation humaine. La canne à sucre fait aussi partie de la famille des Poacées. La majorité des plantes utilisées pour les fourrages ainsi que pour les gazons font également partie de cette famille. Plusieurs Poacées sont des mauvaises herbes dans les cultures.

Les Poacées ont des feuilles constituées d'une gaine, d'un limbe étroit et, habituellement, d'une ligule située à la jonction des 2 parties. La tige est toujours arrondie et, généralement creuse, sauf au niveau des nœuds. Les fleurs sont parfaites, incluant étamines et pistil, ou unisexuées, soit mâles, soit femelles; elles sont enveloppées par 2 bractées que l'on nomme les glumelles. L'épillet est l'unité morphologique de base de l'inflorescence des Poacées et il est formé d'une ou de plusieurs fleurs comprises entre 2 bractées ressemblant fort aux glumelles, les glumes. Les épillets sont regroupés de diverses façons, en épi ou en panicule.

Polygonacées

Dans nos régions, cette famille regroupe principalement les espèces des genres Polygonum et Rumex. On retrouve ces plantes dans les milieux naturels, dans les champs ou près des habitations. Certaines espèces ont des inflorescences très colorées et sont cultivées pour leur valeur ornementale. Le sarrasin est cultivé sur de grandes surfaces; de son grain, on fabrique une farine, on l'utilise comme engrais vert et c'est aussi une plante mellifère. Plusieurs espèces de cette famille sont des mauvaises herbes dans les cultures.

Les Polygonacées de nos régions sont des plantes herbacées, dressées ou couchées, parfois grimpantes. Leur tige porte à chaque nœud une gaine membraneuse appelée ochréa. Les fleurs sont généralement parfaites, incluant étamines et pistil; elles sont petites, sans pétales, et les sépales sont accrescents et souvent colorés, enveloppant l'akène. L'akène est triangulaire ou lenticulaire, généralement de couleur foncée. Chez les Rumex, 3 des sépales se développent en ailes longuement dentées ou entières entourant l'akène; ces ailes portent souvent un tubercule spongieux qui permet au fruit de flotter sur l'eau.

Prêle

Plantes de la famille des Équisétacées (genre Equisetum), possédant généralement une cavité au centre de la tige et se reproduisant à l'aide de spores.

Pubescent

Se dit d'un organe recouvert de poils fins et doux.

Pédicelle

Ramification du pédoncule portant une fleur ou un fruit unique à son sommet.

Pédicellé

Présentant un pédicelle.

Pétiolulé

Présentant un pétiolule.

Pétiolule

Chez les feuilles composées, court pétiole qui relie les folioles au rachis.

Racème

Inflorescence simple indéterminée dont les fleurs sont portées par un pédicelle et dont l'axe principal ne se termine pas par une fleur. Les fleurs du racème s'épanouissent du bas vers le haut.

Rachis

Prolongement du pétiole des feuilles composées-pennées, portant les folioles. Chez les Ptéridophytes, prolongement du stipe des frondes portant les segments. Se dit aussi de l’axe central des fleurs disposées en épi.

Rameau

Toute subdivision d'un axe d'une plante ligneuse ou herbacée.

Rayon

Languette ou appendice coloré chez les fleurs de la familles des Astéracées.

Réceptacle

Extrémité élargie du pédicelle où s'attachent les pièces florales.

Réniforme

Se dit d'un organe en forme de rein.

Révoluté

Se dit d'une feuille dont la marge est enroulée vers la face inférieure (vers le sol).

Rhamnacées

Les Rhamnacées sont généralement des arbustes, parfois de petits arbres. Il n'existe que 2 genres dans cette famille soit les Rhamnus et les Ceanothus. La plupart des Rhamnus ont été introduits comme plantes ornementales et, les oiseaux, friands de leurs fruits, en ont vite dispersé les graines. Ces plantes étaient très utilisées autrefois en teinturerie et en pharmacie. Les fruits ne sont pas comestibles, car, comme l'écorce et les feuilles, ils contiennent un puissant laxatif qui peut être nuisible à la santé humaine. Les Ceanothus sont indigènes en Amérique du Nord et ce sont des arbustes souvent cultivés pour l’attrait de leur feuillage et de leurs inflorescences.

Les Rhamnacées ont des feuilles généralement alternes, accompagnées de stipules présentes seulement en début de saison. Les fleurs, petites, sont verdâtres à jaunâtres ou verdâtres à blanchâtres, chez les Rhamnus et blanches, chez les Ceanothus. Certaines espèces de cette famille ont des fleurs parfaites, d’autres portent des fleurs unisexuées, mâles ou femelles, sur le même individu (plantes monoïques) ou sur des individus distincts (plantes dioïques). Les Rhamnacées ont des fruits portés sur un disque floral pédicellé. Les fruits des Rhamnus sont charnus, noirs à maturité, et comportent généralement 2 à 4 noyaux; ils sont solitaires ou rassemblés en ombelles sessiles. Les fruits des Ceanothus sont secs, trilobés, et ils s’ouvrent à maturité en 3 sections contenant chacune une graine; ils sont disposés en ombelles pédonculées.

Rhizome

Tige horizontale souterraine, munie de racines et de bourgeons.

Rhomboïde

En forme de losange.

Rosette

Ensemble de feuilles rapprochées et rayonnant autour d'un même axe à la base de la tige.

Rudérale

Mauvaise herbe des villes, présente sur les terrains vagues, les terrains en friche et les terrains industriels, ainsi qu'aux abords des routes et des voies ferrées.

Scabre

Se dit d'un organe dont la surface ou la marge sont garnies de petites protubérances aiguës, très rudes au toucher.

Segment

Partie de la fronde d’une fougère délimitée par des incisions atteignant ou presque la nervure médiane (rachis). Lorsqu’il s’agit du rachis primaire, on dit que la fronde est divisée en segments primaires. Lorsqu’il s’agit d’un rachis secondaire, on dit que le segment primaire est divisé en segments secondaires, et ainsi de suite. Les termes pennes et pinnules sont aussi utilisés fréquemment et désignent respectivement les segments primaires et secondaires.

Sépales

Pièces inférieures de la fleur, elles sont habituellement vertes.

Sérrulé

Qualifie un organe dont la marge est munie de dents aiguës et arquées vers l’apex.

Sessile

Dépourvu de support et reposant directement sur un autre organe, sans pétiole pour une feuille.

Silique

Fruit sec déhiscent, au moins trois fois plus long que large, formé de deux carpelles séparés par une paroi translucide, renfermant plusieurs graines et s'ouvrant à maturité de bas en haut par deux valves.

Simple

Se dit d’une feuille non composée, formée d’une seule pièce entre la tige et l’extrémité du limbe. Qualifie aussi une tige ou une inflorescence qui n’est ni composée ni ramifiée.

Sinus

Échancrure plus ou moins profonde sur la marge d'une feuille.

Soie

Long poil simple, dressé, raide ou un peu flexueux.

Solanacées

Les Solanacées sont généralement des plantes herbacées, parfois des arbustes, ou même de petits arbres dans les pays tropicaux. Ces plantes contiennent souvent des composés toxiques, parfois narcotiques, par exemple la jusquiame noire (Hyoscyamus). On extrait de la belladone (Atropa) des substances aux vertus médicinales. Le tabac (Nicotiana) fait également partie de cette famille. Les Petunia, les Datura et certaines Nicotiana sont des plantes ornementales. En alimentation, les Solanacées, dont la pomme de terre, la tomate, le piment et l'aubergine, occupent une place très importante. Certaines Solanacées sont des mauvaises herbes; la morelle noire de l'Est est une espèce très nuisible dans la culture du soya.

Les feuilles des Solanacées sont alternes, simples ou composées, entières, dentées ou profondément lobées. Les fleurs sont parfaites, contenant étamines et pistil, solitaires ou rassemblées en petites grappes généralement situées à l'angle des divisions de la tige ou sur la tige entre les nœuds. Les pétales sont soudés à la base, donnant à la fleur la forme d'une étoile ou ils sont entièrement soudés, formant une longue fleur campanulée (en trompette). Les sépales sont également soudés à la base ou entièrement soudés, formant un tube comportant 5 lobes au sommet. Dans certains cas, le calice grandit avec le fruit, l'enveloppant plus ou moins à maturité, ce qui rend le fruit des coquerets entièrement enveloppé par le calice. Le fruit est une baie ou une capsule.

Sore

Chez les fougères, groupe de sporanges au revers du limbe et qui constitue leur fructification.

Spatulé

Se dit d'un organe en forme de spatule, oblancéolé, à base atténuée et à sommet arrondi.

Spinule

Petite pointe aiguë de piquante.

Spinuleux

Muni de spinules.

Sporange

Structure en forme de sac à l’intérieur de laquelle les spores sont formées.

Spore

Structure de multiplication végétative ou de reproduction. Équivalent de la graine chez certains végétaux inférieurs, tels que les fougères.

Sporophylle

Feuille modifiée portant des sporanges.

Staminé

Se dit d’une fleur qui ne possède que des organes sexuels mâles, c’est-à-dire pourvue seulement d’étamines.

Stigmate

Extrémité viscide ou papilleuse du style permettant la réception des grains de pollen.

Stipe

Petit support ou encore pétiole de la fronde, liant le limbe au rhizome.

Stipule

Appendice foliacé situé à la base des feuilles.

Stolon

Tige aérienne rampante, naissant à la base d'une tige, à entrenoeuds allongés, munie de racines et de bourgeons.

Strobile

Chez les Équisétacées, les Lycopodiacées et les Sélaginellacées, organe cylindrique, oblong ou étroitement elliptique, sessile ou pédonculé, ressemblant à un cône et constitué d’un axe portant des sporophylles et des sporanges.

Style

Partie amincie et plus ou moins allongée (parfois nulle) du carpelle reliant l’ovaire au stigmate.

Sub

Préfixe latin signifiant sous, presque ou à peine.

Suborbiculaire

De forme presque circulaire.

Suffrutescent

Se dit d'une plante dont la partie inférieure, le plus souvent souterraine, est ligneuse et dont la partie supérieure est herbacée.

Tépale

Désigne une pièce du périanthe, quand celui-ci n’est pas différencié en calice et corolle.

Terné

Se dit d’un organe divisé en trois parties plus ou moins égales.

Thyrse

Inflorescence composée de cymes disposées en racèmes.

Tomenteux

Se dit d'un organe densément couvert de poils courts, entremêlés et courbés.

Trifide

Se dit d’un organe fendu en trois parties sur environ la moitié de sa longueur.

Trigone

Se dit d’un organe plus ou moins épais présentant une section triangulaire et des faces planes.

Trilobé

Divisé en trois lobes.

Tubercule

Renflement souterrain d’un rhizome ou d’une racine, renfermant des matières nutritives mises en réserve. Dans un sens plus général, granule ou excroissance portée par divers organes.

Tubéreux

Se dit d’une racine, d’un rhizome ou d’une tige qui acquièrent l’aspect d’un tubercule.

Tubériforme

Se dit d’un organe en forme de tubercule.

Tubuleux

Se dit d’un organe ayant la forme d’un tube.

Vasculaire

Se réfère aux végétaux qui possèdent des tissus ou des vaisseaux conducteurs.

Verticille

Ensemble d'organes rangés en cercle autour d'un axe.

Violacées

On retrouve les Violacées jusqu'à l'extrême nord du Québec. Sous notre climat, elles habitent les tourbières, les forêts et d'autres lieux naturels. La violette tricolore est cultivée pour ses fleurs attrayantes. Très peu d'espèces de cette famille sont considérées comme des mauvaises herbes. À ce titre, la violette des champs est l'espèce la plus importante, car elle envahit souvent les fraisières. Quelques autres espèces se retrouvent occasionnellement dans les gazons.

Les violettes de nos régions sont des plantes herbacées, qui possèdent une tige ou non (acaules). Les violettes sans tige ont un rhizome grêle ou charnu. Les feuilles sont accompagnées de stipules. Les fleurs ont 5 pétales, leur couleur variant du blanc au pourpre ou jaune, et le pétale inférieur porte un éperon plus ou moins développé. Le fruit est une capsule qui s'ouvre à maturité par 3 fentes laissant tomber plusieurs petites graines. Les graines de plusieurs espèces portent une caroncule blanchâtre à la base. Chez certaines espèces, il se forme à la base du plant des fleurs cléistogames, c'est-à-dire qui ne s'ouvrent pas.

Viscide

Se dit d’un organe gluant, visqueux.